Namaste Népal, me voilà !

Je ne donne plus beaucoup de nouvelles par l’intermédiaire de ce blog et il faut m’en excuser.

Entre les différents projets web qui s’offrent à moi et mes engagements personnels post mariage, j’ai du utiliser mon budget AdSense pour satisfaire un rêve de couple : partir au Népal.

A l’heure où je te parle, nous avons avec ma femme :

  • 2 billets pour Katmandou aller-retour ;
  • 2 semaines pour profiter de la vie népalaise ;
  • 2 guides adorables que sont Saru et Pramod Khakurel et qui ont pour tâche ultime de nous faire découvrir leur pays par leurs yeux d’initiés.

Beaucoup de 2 mais, pour un voyage de noces, c’est quand même sacrément naturel :)

Être un touriste solidaire

A l’heure actuelle, beaucoup d’agences de voyage se lancent dans les voyages solidaires. Soit une partie de l’argent sert au développement de projets locaux soit ce voyage est au plus près des populations locales, en respect de leurs us et coutumes.

Par nature, nous sommes aux antipodes des touristes bling bling qui ne vont à l’étranger que pour piller leurs ressources, leurs bordels quand ils ne s’amusent pas à donner de l’argent ou des bibelots aux enfants qu’ils croisent.

Le touriste est l'étranger

Le tourisme, c’est un droit mais il devrait y avoir des devoirs aussi :

  • L’interdiction de donner de l’argent aux enfants mendiants. Sans cela, ces enfants seront contraints de continuer leur mendicité car ils apporteront plus d’argent à leur famille que par un vrai travail. Dépouillés d’enfance et de scolarité, ils seront ce que nous avons vu en eux dès la première fois, des mendiants…
  • Le devoir de respecter l’autre comme son égal. Ce n’est pas parce que je suis à l’étranger que je peux faire n’importe quoi (me mettre une biture, foutre le bordel tous les soirs sans tenir compte des voisins et des locaux).
  • Le devoir de ne pas voler une photo ni de la troquer contre de l’argent. Je ne peux pas prendre en photo tout ce qui me chante (même si le cliché serait appréciable, le droit d’images existe partout et tout le temps). Un cliché volé, c’est le viol d’une image et d’un respect. Tu aimerais toi, qu’on te prenne en photo en rigolant sans t’expliquer pourquoi ?

Il y aurait bien d’autres devoirs pour voyager responsable, notamment au Népal.

En substance, nous fuyons comme la peste tout ce qui est touristique et préférons découvrir par les yeux des locaux le vrai côté de leur pays, comme nous l’avons fait dans un centre d’accueil pour enfants des rues au Caire.

Un voyage de noces solidaire

Dans cet esprit, nous rêvions de découvrir le Népal et sa culture riche et magique imprégnée de mystères.

Népal et voyage solidaire

Autant le dire de suite, l’expérience multiple passée dans les pays arabes et surtout en Égypte a développé nos capacités de négociation bien malgré nous. C’est donc aussi naturellement que nous avons tentés de réduire les coûts du terrestre auprès de l’agence de voyage népalaise choisie.

Cependant, c’était cause perdue ici, non que Saru et Pramod soient des commerciaux hors pair mais ils ont fait apparaître un bienfait inattendu à notre excursion romantique. Une partie de leur prestation servira à un projet local de développement.

Ainsi, en nous faisant plaisir et en découvrant de la meilleure manière qui soit le Népal, nous servons en plus (nous et tous ceux qui nous ont aidé) les intérêts des plus pauvres.

L’éducation, un droit universel

Le savoir est un droit universel qui permet à l’homme de se construire et d’apporter ensuite sa pierre à l’édifice des consciences. L’accès à l’éducation est un problème récurrent dans les pays pauvres et en voie de développement puisqu’il faut des moyens, moyens qu’on préfère mettre ailleurs quand le culte de l’ignorance n’est pas un désir gouvernemental.

L’école Victor Hugo Manjushree Vidyapith est une école privée lancée par Saru et Pramod qui a un objectif simple : permettre aux plus pauvres d’entre les pauvres de recevoir une éducation décente et, ainsi, de développer leur pays.

L’histoire du Népal a été bouleversée par de nombreux affrontements et, aujourd’hui plus que jamais, l’heure est à la construction.

Rien que pour cette idée d’école privée et les moyens mis en œuvre pour parvenir aux finalités espérées, ils méritent d’être encouragés. On y donne même des cours de break-dance en classe, moderne hein ?

De notre côté, savoir que notre voyage servira la cause juste d’une enfance éduquée, c’est juste génial !

Vous voulez les soutenir et les aider ? Il y a la page Facebook de l’école ainsi qu’un site web. J’espère pouvoir apporter mes quelques connaissances si besoin :)

J-2 !

Après quelques 24 heures de trajet, nous arriverons dimanche soir à Katmandou pour deux semaines inoubliables.

Lamas, nuits en famille d’accueil, petites excursions à proximité des montagnes éternelles, hâte d’y être !

Lamas

On se reverra à mon retour pour quelques photos pas volées de ce pays magnifique, à très vite !

Ps : j’adore les citations de leurs photos, surtout celle de Robert Louis Stevenson tellement criante de vérité !

Catégorie Buzz, Chronique du week-end

L’iPhone 6 arrive ! » « Social Wars : Facebook VS Google
Bannière 468 x 60 pixels en fin d'article
4 commentaires
  1. J’ai une grande responsabilité : organiser un voyage de noces de manière que ce soit le plus agréable possible, mais tout en vous faisant découvrir un autre visage du Népal, proche de la vie de tous les jours. J’espère être à la hauteur de vos attentes.
    Merci d’avoir mis en avant dans votre écrit ce que nous faisons pour éduquer les enfants Népalais.

    Nous vous attendons !

  2. Effectivement, une responsabilité dans notre voyage de noces solidaire mais nul doute que votre agence va réussir à nous combler au delà de toute espérance, avec ou sans porteurs :)

    On arrive !

  3. Bon voyage :)

    Si vous croisez le yéti, high fivez le pour moi…

© 2011 - 2016 TiPi's blog Tous Droits Réservés

Haut de page ↑