Free a enfin compris

La résiliation chez un Fournisseur d’accès à Internet, FAI pour les chauvins, c’est toujours la croix et la bannière publicitaire quoi qu’on en dise !

J’avais été un peu agressif dans mon billet sur le vol manifeste de Free pour une résiliation truquée et j’ai enfin des nouvelles !

Free, la lenteur c’est gratuit !

J’ai envoyé une lettre avec accusé de réception le 26 septembre en détaillant les faits, point par point histoire de ne pas les perdre :

  1. J’envoie ma résiliation le 26 juillet.
  2. La résiliation en recommandé avec accusé de réception 1A05600554007 est reçue le 29 juillet à 9h07m28s.
  3. Free me facture le mois d’août avec 29€99 alors que j’ai résilié en juillet parce que, bizarrement, la résiliation a été prise en compte le 1er août à la place du 29 juillet…
  4. Je conteste le prélèvement car je dois seulement 4€20 pour des consommations de juillet.
  5. Je reçois une facture en septembre qui me demande de payer 1€99 pour la télévision du mois d’août et 7€50 de frais d’impayés pour la contestation.
  6. J’écris à nouveau à Free car, après avoir passé plus de 30 minutes au téléphone avec le SAV qui ne comprend rien et ne veut pas entendre, je n’ai toujours pas de réponse à mon problème.

La chose à savoir, c’est qu’on ne peut entrer en contact avec eux que par courrier ou par téléphone.

Sachant que le service téléphonique est complètement délocalisé débordé et ne traite jamais ta demande si particulière, il faut passer par la voie d’échange la plus rapide de ce siècle, la Poste.

J’ai quand même reçu un accusé de réception par mail mais le 12 octobre, soit 2 semaines après l’envoi de mon courrier !

Et, malgré un mois sans réponse de la part de Free, on me lâche les chiens !

Free, le recouvrement c’est réussi…

Et bien oui, Free ne s’embarrasse pas pour récupérer ses sous.

Étant donné que, de toute façon, le service reste insensible aux sollicitations et messages et que je n’ai aucune nouvelle de Free, on m’envoie l’entreprise chargée du recouvrement.

Pourquoi se salir les mains et dialoguer avec ses clients quand on peut le faire sous-traiter par une entreprise qui sera plus musclée ?

Je reçois donc le 7 octobre, soit 5 jours avant que Free n’accuse réception de ma réclamation, le service de recouvrement.

Le recouvrement pour Free

Donc, pour résumer :

  • Free ne répond pas à ses abonnés et aux réclamations ;
  • Le service de recouvrement est un peu plus rapide ;
  • En cas de litige à propos du recouvrement, cela passe soit pas le courrier postal de l’agence de recouvrement soit par une hotline téléphonique à 34 centimes la minute ;
  • Deux fois plus d’interlocuteurs pour une même histoire sachant que, si vous traitez l’impayé actuel, le problème n’est toujours pas résolu car la solution est entre les mains de Free…

En gros, quand vous en êtes là, vous êtes coincé et bien avisé de payer !

Sauf quand vous voulez être chiant tenace !

Ma réclamation porte enfin ses fruits !

Après toute cette histoire, ma réclamation arrive enfin à bon port.

J’avais, dans mon recommandé :

  • Lister l’historique afin de prouver que j’étais dans mon bon droit et que l’erreur, si tenté que ce soit une réelle erreur, provenait de leurs services ;
  • Défini la somme réelle que je devais si la réclamation avait été prise en compte à temps sans oublier de refuser le paiement d’impayés ;
  • Glisser un chèque du montant correspondant afin de clore l’affaire rapidement.

Donc, au bon d’un mois, je reçois enfin le mail salvateur avec pour objet le tant attendu [Resiliation] Solde de tout compte Free Haut Debit ! Champagne !

Y’a quand même une morale à cette histoire ?

A la fin, la morale est assez facile à deviner mais aussi tellement réaliste qu’elle en devient malsaine.

On se fait toujours avoir… Il faut quand même voir que le temps est à la réclamation.

Il faut toujours se battre pour avoir gain de cause quand on a raison. Si vous voulez vous en tirer et sauvegarder vos deniers, il faut l’ouvrir !

Le problème, c’est que c’est long de râler, coûteux aussi (je n’ai pas demandé le remboursement de ma demie heure passée avec le SAV Free ni les frais de recommandé pour ma résiliation) et surtout réservé à une élite qui connait le bon droit, est au fait des choses et fait attention !

Quand on songe à ce que j’aurai pu payer si je n’avais pas fait attention à mes prélèvements automatiques et, en imaginant que cette erreur de leur part se produise plus souvent que prévu, j’ose à peine deviner les sommes hasardeuses et frauduleuses qu’un FAI pourrait se mettre dans la poche…

Catégorie Arnaques

Bref, je suis un mauvais community manager » « Une timeline pour Twitter
Bannière 468 x 60 pixels en fin d'article
1 commentaire
  1. Mais quelle aventure ;)

© 2011 - 2016 TiPi's blog Tous Droits Réservés

Haut de page ↑