Anatomie du mail parfait pour mobile

Anatomie du mail parfait pour mobile

Anatomie du mail parfait pour mobile

Depuis l’arrivée des terminaux mobiles, on constate une modification des comportements. La génération Y, voir Z, est hyper connectée.

Présente sur le web en continu, cette proximité avec le cyberespace modifie peu à peu les comportements des internautes ainsi que ceux des experts en communication.

Visualisation des mails sur mobile

L’évolution la plus notable de ces utilisations mobiles est la consultation de mails, les internautes consultant leurs mails sur plateforme mobile étant de plus en plus nombreux.

Seulement, cette donnée n’est souvent pas prise en compte par l’expéditeur du message commercial.

Or il aurait beaucoup à gagner en affinant la structure de son mail pour un affichage optimal sur un smartphone.

Par le biais d’une infographie réalisée par Litmus, voilà de quoi améliorer la pertinence de tes mails en adoptant une structure parfaite pour les mobiles.

Cela passe notamment par :

  • une taille de police plus grande pour plus de visibilité sur un écran réduit ;
  • connaître la résolution d’affichage de son mail ;
  • adapter ses boutons CTA pour les mobiles afin que ces boutons Call To Action soient plus visibles et plus gros (au minimum 44px sur 44px) ;
  • utiliser des images qui illustrent plus facilement et rapidement un propos ;
  • définir des espaces de contenu de la taille d’un pouce afin de permettre un déplacement dans le mail optimal ;
  • aller à l’essentiel !
Mail parfait pour mobile

Mail parfait pour mobile

Alors, te voilà paré pour optimiser tes campagnes newsletter smartphone comme un professionnel !

Catégorie Infographies, Marketing, Smartphone

Débriefing du Base Workshop 2012 » « La Redoute réinvente son buzz… ou pas.
Bannière 468 x 60 pixels en fin d'article
6 commentaires
  1. C’est une très bonne analyse, mais peut-on faire du conditionnel dans les mails comme dans les sites traditionnels ? Du type si c’est tel navigateur, telle résolution…

  2. Oui, il est probable qu’il faille, comme dans chaque newsletter, adapté le rendu au terminal ou webmail qui l’affichera.

    La newsletter est considérée comme un art.

  3. Un peu le principe du User Agent pour navigateurs smartphone en gros?

  4. Je pensais plutôt à un codage en fonction du terminal, ce qui se fait sur les newsletters basiques en gros.

  5. Cela demande de connaitre dans ton listing d’abonnés qui peut être énorme, qui utilise iOS, qui utilise Android ?

  6. Quand tu fais une newsletter, tu ne regardes pas ce qu’a le destinataire. Tu codes ton contenu pour qu’il s’adapte à toutes les résolutions et tous les supports… Tu me suis ?

© 2011 - 2016 TiPi's blog Tous Droits Réservés

Haut de page ↑