Cela fait bien longtemps – des mois – que je n’ai pas repris cette tribune libre qu’est la chronique du week-end.

Aujourd’hui au menu, pas d’arnaque ni de réseaux sociaux et encore moins d’infographie, ce sera un menu frugal composé de pruneaux électriques !

Il fallait bien que je fasse un peu de publicité pour mon cousin et sa co-pilote.

Une équipe folle pour le 4L Trophy 2013

L’histoire commence il y a plusieurs mois. Yohan, en école d’ingénieur, a toujours rêvé de faire le 4L Trophy autant pour le défi que pour la rencontre avec l’autre. Et c’est la même chose pour Fanny, sa co-pilote employée chez EDF.

L’épopée des Pruneaux Électriques était commencée pour l’édition 2013 du 4L Trophy.

Yohan et Fanny, deux jeunes incroyables

Ils sont mignons hein ?

Voilà nos deux aventuriers des temps modernes à l’assaut des dunes et du sable chaud.

Hum, mais wait, il faut quand même préparer un poil le voyage.

Des frais financiers

3 000€ pour s’inscrire ? Qu’à cela ne tienne, à grands renforts de culot servi sur son jus électrique, nos deux jeunes ont fait des pieds et des mains pour démarcher toutes les entreprises possibles et imaginables. A l’heure actuelle, on dénombre environ 30 partenaires qui leur ont permis de régler les frais divers et variés.

S’ils avaient un slogan, ce serait : Quand on veut, on peut !

Une voiture pour traverser

La question de la 4L s’est ensuite posée. Yohan avait bien une petite 4L à portée de main mais Fanny s’est dit que cela ne suffirait pas.

Après moultes démarchages, Fanny et Yohan trouvent enfin leur perle : une beauté de 21 ans avec, sous le capot, 34 chevaux pour 1 108cm³.

Et on peut dire qu’ils ont su la redécouvrir.

Ils ont commencé par un lifting sans botox, une redécoration de l’intérieur et un nettoyage parfait du moteur. D’ailleurs, le bloc moteur a été tombé pour bien l’arranger comme il faut.

Parce que, tant qu’à partir, autant connaître et la mécanique et l’engin sur le bout des doigts.

Bonne philosophie non ?

Une équipe qui sent bon le local et le naturel

Avec un nom d’équipe comme cela – les Pruneaux Électriques -, on sent le côté Agen qui ressort chez Yohan et le travail de Fanny qui pointe le bout de son nez(lectricité).

Pruneaux Électriques : équipage 1947 4L Trophy 2013

Faisant preuve de rigueur pour prospecter et de folie pour tout le reste, ce duo nous réserve de bonnes tranches de rire pour ce 4L Trophy 2013. D’ailleurs, mon petit doigt m’a dit qu’ils avaient fait une 4L Tunning old school et qu’on les verrait de très loin le jour du départ.

Hâte !

Un départ imminent

Aujourd’hui, à J-11 du départ à Saint-Jean-de-Luz, tous les préparatifs sont finalisés et l’équipage 1947* n’attend que le top départ pour s’élancer dans un gros burn à l’assaut du désert.

Là où ils me font plaisir, c’est que, pour eux, le grand trip repose sur un seul intérêt : la découverte des autres et l’échange avec une association humanitaire, les enfants du désert, qui recevra toutes les fournitures scolaires récoltées pendant ces mois de préparation.

Je dis chapeau les artistes.

Des Pruneaux Électriques

Je les verrais au moment du départ, je les sponsorise depuis l’origine mais il ne tient qu’à toi de devenir leur partenaire privilégié.

Moyens financiers, publicitaires, fournitures scolaires, relais sociaux sur Facebook, Twitter ou G+, chacun peut faire un peu pour faire parler d’une jeunesse humaine, dynamique, motivée qui s’ouvre au monde et met son grain de folie dans notre désir d’humanité.

Je les recommande, ils sont garantis sans OGM, ne vous feront pas mal à l’estomac si vous en consommez trop et vous apporteront leur peps et leur électricité.

Go go les Pruneaux !

A suivre la semaine prochaine, une interview décalée de nos deux comparses beaucoup moins sérieuse que celle de la Dépêche !

Et on termine en humour avec ce qu’est vraiment le 4L Trophy !

4LTrophy 2013

* Non, ce n’est pas la date de mise en circulation de leur 4L :)