La Validation des Acquis par l’Expérience propose un atout pour les bénéficiaires. Plusieurs secteurs sont compatibles et notamment celui de l’aide-soignant. Diverses conditions sont tout de même à satisfaire pour jouir d’un tel concept.

Les salariés se renseignent de plus en plus sur cette validation des acquis

Les candidats qui souhaitent une validation totale du diplôme devront exercer dans des structures comme les maisons de retraite, les cliniques ainsi que les hôpitaux ou les autres établissements de soin. Pour ceux qui ne le savent pas, la VAE apporte un atout supplémentaire aux salariés qui doivent justifier d’au moins une année d’expérience dans un domaine. Ce format suscite un engouement de taille surtout grâce au Web puisque les personnes intéressées ont été en mesure de se renseigner. Auparavant, il y avait peut-être une méconnaissance dans ce secteur, ce qui expliquerait éventuellement cet attrait.

700 000 candidats ont décidé de tenter l’aventure de la VAE

Dans tous les cas, une récente étude a montré que 310 000 certifications ont pu être distribuées depuis 2003. Toutefois, un véritable boom a été référencé depuis 2014, car cette seule année a été au cœur d’une validation de 25 600 dossiers. Cela s’avère être particulièrement intéressant notamment pour les millions de Français qui ne possèdent pas de diplôme. En exerçant à un poste précis, ils peuvent jouir d’une certification et donc d’une reconnaissance. Il est tout de même nécessaire de prendre un peu de recul face à ces statistiques, car 42% des demandes ont la particularité d’être validées entièrement. De ce fait, 700 000 personnes ont eu l’occasion de participer à cette aventure sans combler leurs attentes.

L’aide-soignant est le secteur le plus visé

Par exemple, l’obtention d’une VAE aide-soignant offre un gain potentiel. Ce dernier est valable pour le salarié, mais également pour l’entreprise. Ce secteur a la particularité d’être le plus plébiscité, car nombreux sont les candidats qui souhaitent jouir d’un diplôme d’État d’aide-soignant, mais d’autres se focalisent sur celui de l’Auxiliaire de vie sociale, le CAP Petite enfance ainsi que le diplôme d’État d’Éducateur spécialisé ou d’auxiliaire de puériculture. Les candidats sont également invités à justifier des volumes d’heures ainsi que des conditions d’emploi.

A contrario, ils auront sans doute des difficultés pour valider leurs acquis. Il est également important de noter que les professions en lien avec le secteur médical sont très encadrées, d’où la mise en place de conditions spécifiques pour l’obtention.