Oui, je vais faire rager un peu tout le monde mais, en ma qualité de sudiste, j’ai profité de la neige pour aller à la montagne à côté de chez moi.

Comme j’ai le genou fragile (une opération suite à un arrachement des croisés antérieurs puis, pour mes 28 ans, un bout de rotule en voyage dans mon genou), j’ai préféré opter pour quelque chose de sportif mais sans mouvements de rotation.

La raquette, découverte nature et balade

Avec ma douce, on est parti sur la Pierre Saint Martin pour une balade en raquettes avec des amis du Nord (Bordeaux). La balade fut des plus agréables.

Grâce à Gilles Bergeras, on a pu apprécier la beauté du paysage pyrénéen. Il faut dire que le sieur est plus que qualifié : super moniteur agréable et sociable, guide haute montagne de surcroit, partenaire recommandé par l’Office du Tourisme, un franc parler caustique et, surtout, une connaissance parfaite du milieu naturel (pas une trace d’animal ne lui est inconnue).

La découverte a été aussi complète que dépaysante : de la neige superbe, un temps agréable, des traces d’animaux sur notre chemin…

Session raquette à la Pierre Saint Martin 03

La nature est apaisante, surtout en montagne

Cette randonnée dans le domaine skiable espagnol (on était de l’autre côté de la station) nous a vraiment ressourcé.

Imagine :

  • De grandes étendues de neige immaculée ;
  • De la verdure préservée et authentique ;
  • Du soleil éblouissant ;
  • Un silence incroyable seulement troublé par les oiseaux ;
  • Des personnages sympathiques et chaleureuses…

C’était vraiment un rêve et, même si un trek en raquette est vite ennuyeux (on avance relativement lentement), c’était quand même sportif et complet.

Pour ceux que cela intéresse, voilà quelques photos amateurs de cette journée à la neige pour faire des raquettes à la Pierre Saint Martin.

Un nouvel objectif dans ma vie

Oui, je sais, la qualité est plus que moyenne et je vais – enfin – optimiser le reflex de ma douce, un Canon EOS 1000D qui ne fait que des photos et pas de vidéo. Parce qu’un vrai reflex se content de faire de très bonnes photos, non mais.

Bref, je vais lui acheter (après la Saint-Valentin bien entendu, faut pas déconner non plus) un petit objectif plus que sympathique : le Canon EF Objectif 50 mm f/1.8 II. Léger, compact et peu onéreux (aux alentours de 100€), il est idéal pour les portraits, bénéficie d’une profondeur de champ agréable et d’un beau piquet.

J’avais hésité avec son grand frère, le Canon EF Objectif 50 mm f/1.4 USM qui a une focale plus sympathique mais le prix (300+ €) a eu raison de mes hésitations.

De toute façon, en comparaison avec le 18-55mm natif livré avec l’appareil photo, ce mini objectif me promet des heures de régalade en ski, en raquette, à la montagne ou à la neige mais il servira surtout pour notre voyage de noces dans 15 jours au Népal. Enfin chut, c’est un secret :)

Ps : d’ailleurs marrant, notre guide raquettes a fait, lui aussi, un trek au Népal. Le monde est petit !

Ps2 : pour ceux que cela intéresse, j’ai un tableau dédié aux superbes photographies sur Pinterest et voilà mon portfolio sur DeviantArt – qui n’est plus mis à jour aussi souvent que prévu.