TiPi's blog

It This Then That

Et voilà un nouvel outil que je me devais de présenter, IfTTT aka If This Then That.

Ce petit site permet, en liant tous vos comptes sociaux comme Facebook, Twitter, Foursquare ou encore l’application du moment, Instagram, de créer des interactions dingues dans votre sphère, sans ligne de code et sans payer !

J’ai rien compris :)

Ok ok, je reprends doucement.

IfTTT vous aide à lier tes comptes pour faire des actions surprenantes comme :

  • recevoir un SMS à chaque fois qu’un utilisateur s’abonne à votre compte Twitter ;
  • si quelqu’un vous tague sur Facebook, uploader sur DropBox la photo en question ;
  • archiver vos statuts Facebook, Twitter ou Google + dans Google Calendar ;
  • poster sur votre fanpage Facebook le temps qu’il fera demain dans le 64 !

En résumé, c’est un outil très puissant avec des fonctionnalités innovantes.

Ce genre de site existait déjà mais était souvent limité dans sa version gratuite, IfTTT est seulement limité à votre imagination !

Ah ouais, truc de ouf !

Et encore, vous n’avez rien vu ! Cet outil est indispensable pour tout black hat community manager qui se respecte !

Mais, même si vous n’êtes pas geek n’avez pas autant de besoins, vous pouvez vous servir d’IfTTT pour plein d’autres choses :

  • programmer votre réveil avec un SMS ;
  • télécharger toute nouvelle photo Facebook dans votre album Picasa ;
  • récupérer vos favoris YouTube et les mettre dans Flickr ;
  • créer de faux appels sur votre mobile ;
  • sauvegarder des mémos audios sur votre mail…

IfTTT est un outil très puissant.

Avec 7 canaux de communication activés sur mon compte, j’ai 270 interactions différentes possibles ! Et gratuitement !

Les plus d’IfTTT

J’apprécie le format assez intuitif et épuré, le lien about Wtf mais surtout les possibilités innombrables de cet outil.

Comme je le disais précédemment, un outil gratuit et aussi performant qui peut même envoyer des SMS, c’est dingue !

Finies les stratégies Yahoo Pipes + Twitterfeed certes plus personnalisables (temporisation de la publication) mais beaucoup plus complexes à déployer ! Bonjour If This Then That !

Les moins d’IfTTT

Je regrette l’interface en anglais mais bon, au moins, l’outil ne sombrera pas dans les rites kikoulol !

Autre chose, une fonction de preview ou aperçu aurait été intéressante pour voir si la tâche en cours de création a le rendu qu’on espère.

Il y a un rendu pour chaque + Addins ou fonctions que vous ajoutez à votre tâche mais pas de visualisation finale.

Dans le même genre, je regrette beaucoup qu’on ne puisse pas programmer un peu plus le nombre de tasks effectuées, à la TwitterFeed, histoire d’éviter le spam.

Une publication toutes les 30 minutes ou toutes les 2 heures pour un cas de message automatique basique, ce serait sympathique quand même !

Autre problème, il n’est pas encore possible de prévoir différents formats de publication afin de modifier le contenu textuel.

Dernier gros bémol pour moi, on ne peut pas utiliser Twitter comme d’habitude avec un @ devant le nom d’un utilisateur. C’est encore une fonctionnalité impossible. Du coup, pour citer quelqu’un dans un tweet, c’est un peu trop discret à mon goût…

Bon, pour vous qui n’êtes peut-être pas bilingue et qui voulez maîtriser les arcanes d’IfTTT, je vous propose un petit tutorial en français pour la forme !

Tutorial pour utiliser If This Then That

Du lexique pour bilinguer tranquille

On va commencer par un petit lexique de bienvenue !

  • If This Then That : si ceci, alors cela. C’est le résumé de l’outil, à une action A résulte une action B.
  • task : tâche, action à effectuer. Et non, on ne parle pas de vous !
  • If This : action amorçant de la tâche, condition de départ. C’est l’action initiale.
  • Then That : action finalisant la tâche. C’est l’action voulue par l’utilisateur.
  • addins : action propre à IfTTT. C’est un critère de définition de ton action codé à la mode IfTTT.
  • channel : canal de communication, réseau social, site ou application. En gros, Facebook, Twitter ou Gmail quoi. Et au pluriel, c’est channels avec un S ouaip !
  • filter : trier, filtrer, classer.
  • activate : activer. Ici, ce sera l’action de lier un de vos comptes à IfTTT.
  • back : précédent.
  • restart from here : recommencer à partir d’ici.
  • view logs : regarder les logs, autrement dit, voir toutes les traces d’une tâche.
  • check now : vérifier maintenant, utile pour forcer le lancement d’une tâche.
  • recipe : littéralement recette. Dans le cas d’IfTTT, le mot désigne la task qui est publique et qui apparait dans le moteur de recherche interne.
  • noob : GIYF !

Maintenant que vous connaissez les bases d’IfTTT, passons à la configuration de la bestiole.

Je vous mâche les étapes pour créer votre première task.

Il faut d’abord vous créer un compte sur IfTTT avant de vous lancer tête baissée dans votre première tâche sinon, vous serez la seule tâche !

Création d’une task

Vous cliquez sur Tasks puis sur Create task.

Tutorial IfTTT - créer sa tâche

Définition du This

Là, vous voyez le joli this cliquable. Vous le chatouillez avec votre souris pour avoir accès à tous les canaux d’IfTTT.

Tutorial IfTTT - If This

Choix du canal d’entrée

Choisissez quel channel vous allez utiliser.

Si vous n’avez pas encore activé le canal en question, il va falloir cliquer sur Activate pour le faire.

Tutorial IfTTT - Activer un channel

Vous allez avoir une petite fenêtre vous demandant une autorisation pour lier IfTTT à votre réseau.

Quand vous avez accepté l’affaire, le canal de communication est disponible dans vos Channels.

Choix de la condition de départ

A partir de votre channel, vous allez pouvoir accéder à des conditions propres à ce canal.

Je ne vais pas vous traduire toutes les actions possibles, un peu de bon sens, beaucoup de jugeote et une touche de Google Trad seront suffisants.

Définition du That

Idem que précédemment, le zoli That cliquable va vous servir à définir votre canal et à le paramétrer.

Tutorial IfTTT - Then That

Choix du canal de sortie

Là, vous définissez sur quel support vous voulez avoir ton action, la finalité de votre task.

Choix de la forme de l’action

Ensuite, vous choisissez ce que vous voulez comme flux de sortie : un mail, un SMS, un tweet, un statut, un upload téléversement…

Validation de la tâche

Encore 2 clics et c’est fini !

Sauvegarde de l’action

Il va falloir cliquer sur Create action pour sauvegarder votre action.

Sauvegarde de votre tâche

Là encore, il suffira de cliquer sur Create task pour valider la création de votre première task !

Vous pouvez, pour faire les choses correctement même si c’est optionnel, ajouter une description à votre task.

C’est plus propre et plus facile après pour retrouver via la description l’utilité ou pas de votre task, surtout en utilisant des hashtags.

Félicitations, vous êtes un vrai programmeur en herbe !

Et oui, vous avez fait ton premier programme grâce à moi IfTTT. Alors, heureux ?

Gérer la tâche

Quand vous cliquez sur votre task, vous pouvez la gérer facilement.

Tutorial IfTTT - Gérer ta tâche

  • La poubelle à gauche, c’est pour supprimer la tâche.
  • Le bouton d’alimentation, c’est l’activation de votre task. Si vous voulez la désactiver, cliquez sur cette icône.
  • Le pilon, c’est pour participer au développement d’IfTTT en proposant la task dans le moteur de recherche interne. Si vous avez une idée géniale ou complètement ridicule, vous pouvez la propose à tous les utilisateurs.
  • Vous pouvez aussi gérer l’activité de votre task. En cliquant sur view logs, vous allez voir en ligne de code tout sur votre tâche, depuis sa création jusqu’à sa dernière utilisation. Si vous voulez forcer son démarrage, il faudra cliquer sur check now.

Quelques astuces pour vous

Pendant que j’y suis, voilà quelques astuces.

  • Vous pouvez revenir en arrière à tout moment lors de la création de votre task. Suffit de cliquer sur back ou sur restart from here pour modifier la task.
  • Dans la description de la task, ajoutez un # pour créer un tag à la mode Twitter. Quand vous cliquerez sur Filter pour trier vos tasks,vous verrez un cadre à droite avec vos tags.
  • Vous pouvez accéder à toute l’activité de votre compte en allant sur le chevron vers le bas du menu et en cliquant sur Activity log.
  • Pour commencer, vous pouvez voir mes tasks directement sur mon profil http://ifttt.com/people/tipi64 parce que je suis un people !

Allez, je vous laisse vous amuser ! Si vous avez des tasks utiles ou marrantes ou un gros sushi, laissez-les en commentaire pour le bien de l’humanité !

Catégorie Tutoriaux

Tricher sur Klout, c’est possible ! » « L’évolution du QR-Code
Bannière 468 x 60 pixels en fin d'article
2 Commentaires
  1. Merci pour cet article. J’utilise Ifttt depuis quelques jours. L’idée est super bonne mais il y a encore des limitations trop fortes pour que ce soit vraiment ultime.
    Le support de la syntaxe de spinning serai aussi un gros plus :-D

    • Merci pour ton commentaire Matt.

      [Attention, prends un Dollyprane avant de lire]

      Le spinning, pour les derniers arrivés, correspond à la rotation de contenu. Google n’aime pas le contenu dupliqué, c’est-à-dire retrouver le même texte sur X pages. Il deviendrait vilain et fera mal au positionnement dans les recherches.
      Du coup, le spinning, souvent amalgamé avec le black hat la force obscure, c’est une méthode pour convertir un texte initial en plusieurs textes différents à partir de synonymes identifiés ou de tournures de phrase.
      Par exemple, une phrase spinnée donne {TiPi|Ce mec|Un c*n} ne {connait|comprend|capte} {que dalle|rien|quetchi}. Entre les { }, ce sont les possibilités séparées par des |. L’outil de spinning pioche aléatoirement un ensemble de mot et construit un texte entier.

      [Prends ton médicament et va te coucher]

      Pour moi, le spinning n’est pas encore efficace, les textes produits sont dignes du SAV téléphonique Free. Mais, pour une utilisation plus normale, IfTTT est superbement utile et pratique ;)

© 2011 - 2014 TiPi's blog Tous Droits Réservés

Haut de page ↑