Les marques négligent encore leurs fans

Les marques ne considèrent pas leurs fans

Les marques ne considèrent pas leurs fans

Je te fais partager certaines infographies à propos des marques et tu as pu déjà voir que, si elles sont présentes sur les médias sociaux, les marques n’ont pas encore les moyens intellectuels de les exploiter comme tel.

Et oui, c’est bien beau d’avoir des centaines de followers sur Twitter ou d’avoir des milliers de J’aime sur Facebook, le fan est un prospect qui peut, tout du moins développer ta visibilité, au plus devenir un client. Mais cela nécessite d’accorder du temps à du community management, de comprendre ses fans mais aussi et surtout de ne pas sous-estimer leur impact.

Négliger ses fans, un devoir pour les marques

Toutes ces préoccupations ne sont pourtant pas à l’ordre du jour comme le prouve l’enquête réalisée par l’agence de marketing new-yorkaise Mr Youth. Les marques ne savent pas comment tirer partie de leurs fans et ne leur accordent aucun crédit alors que les statistiques sont claires :

  • 65% des recommandations d’utilisateurs des médias sociaux se sont finalisées par un acte d’achat contre seulement 33% des recommandations de non-utilisateurs.
    • Pourquoi perdre du temps à convertir un fan en ambassadeur, cela pourrait rapporter de l’argent ;
  • Sur Facebook, les marques ignorent près de 50% des commentaires de leurs clients.
    • Cela demande du temps, un investissement et, après tout, quel intérêt de leur répondre puisqu’ils sont déjà clients, faire de la fidélisation ?
  • Sur Twitter, seuls 61% des sondés déclarent avoir obtenu un retour de la marque après lui avoir adressé un tweet.
    • Quand on songe que Twitter est le réseau social le plus rapide au monde et que tout ce qui se passe à Las Vegas reste sur Twitter, normal de ne pas répondre aux demandes, ce serait les encourager et leur donner du crédit.
  • 80% des utilisateurs qui ont eu une réponse à leur commentaire ont effectué un achat à la suite de cette interaction.
    • Bien bien, mais on fait comment pour répondre à un commentaire ? Il faut demander à un stagiaire ?
  • 36% des utilisateurs interrogés font plus confiance aux marques actives sur les médias sociaux qu’à celles qui n’y sont pas.
    • Donc, il suffit d’y être pour avoir du crédit ou il faut aussi investir en temps / ressources humaines pour l’alimenter ?

Tu as bien compris ce qui ressort de cette enquête, les marques sont sur un piédestal et ne comprennent pas l’intérêt, pourtant si fondamental et rentable, de l’intéraction sur les médias sociaux. Outre la visibilité, une marque qui répond se démontre proche de ses fans, dans une démarche de compréhension, de proximité et surtout de fidélisation.

Mais bon, tous ces concepts sont trop difficiles à appréhender puisqu’ils nécessitent un investissement, ce qui est par nature contre productif et non rentable, n’est-ce pas ?

Voilà l’infographie qui résume toute cette négligence et cette fuite de chiffre d’affaires.

Les marques et le web 2.0

Marques et web 2.0

Et oui, on parle de web 2.0, d’échange, d’interaction mais, au final, peu de personnes ont compris que cette discussion amenait une réelle plus value en notoriété mais aussi en chiffre d’affaires.

Catégorie Community management, Infographies, Marketing

La génération Z » « Plein de bonnes choses pour 2012 !
Bannière 468 x 60 pixels en fin d'article
2 commentaires
  1. On en avait déjà parlé de ce genre d’étude, je ne sais pas si tu t’en souviens.
    Mais l’étude n’est elle valable que pour des sociétés « Marque » qui vendent des produits ? du genre Basket, parfums, etc….
    Qu’en est il des sociétés ne vendant que des prestations de service ?

  2. La logique est la même, gagner en notoriété et en visibilité tout en fidélisant ses clients.

    Si chaque prestataire de service améliorait sa communication, il serait alors communément admis la règle d’or de toute entreprise : convertir un prospect et plus cher que fidéliser un client !

© 2011 - 2016 TiPi's blog Tous Droits Réservés

Haut de page ↑