L'état du spam en 2012

L'état du spam en 2012

Le spam, c’est cette masse de courrier indésirable que tu reçois et dont tu te fiches. Souvent de la publicité, beaucoup d’arnaques en tout genre et d’informations qui pourrissent ta boite mail au point qu’on l’appelle, en français, pourriel.

Je m’intéressais beaucoup à cela quand je perdais du temps sur un forum informatique pour en faire gagner à d’autres, notamment toutes les magouilles inhérentes au spam qui en font un réel business.

Voilà que Vircom propose une infographie sur l’état du spam en 2012 :

  • c’est souvent le manque d’attention ou la crédulité des gens qui causent leur perte, 25% n’examinent pas correctement les mails en provenance d’une banque (phishing) ;
  • 72% utilisent des hotspots publics, mal ou pas sécurisés, ce qui permet de récupérer facilement une tonne d’information sensible : identifiants, mots de passe, codes des cartes de crédit…
  • 46% du panel partage publiquement l’intégralité de son répertoire de contact… ou comment donner aux spammeurs des adresses mail à se mettre sous la dent…
Le spam en 2012

Le spam en 2012

Le spam est une maladie des temps modernes qui est rentable et, pourtant, il suffit d’avoir des réflexes faciles et pertinents :

  • ne pas laisser son adresse mail en clair sur le web – par exemple, toto@yopmail.com va se faire spammer parce que l’adresse est claire, sans séparations entre l’arobase et le reste ;
  • ne pas croire tout ce qu’on peut lire. Si Facebook devenait payant ou que ta banque avait un souci, tu penses vraiment que tu recevrais simplement un mail ?
  • ne pas négliger sa sécurité en ligne. Un antivirus, un pare-feu, un coup d’œil pour regarder si la connexion est protégée ou pas, ce sont des réflexes que tu as déjà dans la vraie vie : tu caches ta main quand tu composes ton numéro de carte bleue, tu ne laisses pas ton portefeuille sur le tableau de bord, tu ne laisses pas ta porte d’entrée ouverte, si ? Le web, c’est pareil !
  • si tu vois un mail avec un objet en anglais ou bizarre, tu ne l’ouvres pas car sinon, tu informes le pirate que ce mail est utilisé ! Si un mail légitime finit en spam, ton contact finira par te téléphoner. Le mail n’est qu’un moyen et il en existe d’autres pour communiquer !

Au final, le pire est bien le virus PEBKAC !

Le virus PEBKAC

Le virus PEBKAC

Un web plus propre, ce serait le rêve mais il faudrait probablement limiter les interactions des hommes avec les machines pour y arriver…