Ados et SMS instantanés, l’addiction

L'addiction des adolescents aux messages instantanés

L'addiction des adolescents aux messages instantanés

Tu as déjà pu le constater, l’usage de terminaux mobiles comme les smartphones devient de plus en plus important dans notre vie de tous les jours.

Il n’y a qu’à voir comment ceux qui n’en ont pas comme moi se sentent à l’écart, ni Foursquare ni textos endiablés…

Addiction croissante chez les adolescents

Bref, on sait déjà que beaucoup sont extrêmement consommateurs de cette technologie.

Ce qu’on sait moins, c’est que les adolescents ont remplacé le traditionnel texto par les SMS instantanés, ces messages échangés en temps réel et fonction de ta machine,  au point de ne plus passer que par ce mode d’échange.

Au revoir le traditionnel appelle-moi, bonjour le écris-moi.

C’est ce que révèle cette infographie réalisée par Online Schools et donnant quelques statistiques effarantes sur l’utilisation des smartphones par les adolescents :

  • la moyenne pour les 13 – 17 ans est de 3 417 messages par mois ;
  • les filles font plus de SMS instantanés (3 952 par mois) que les garçons (seulement 2 815 par mois) mais ce n’est pas vraiment une surprise, si ?
  • Android occupe 47% des places de marché contre 29% pour Apple et seulement 12% pour le BlackBerry.
Adolescents et messages instantanés

Adolescents et messages instantanés

Un jour, moi aussi, je ferai ce genre de trucs avec mon portable…

Catégorie Infographies, Smartphone

Le futur de Facebook » « Les agences spécialisées en web social
Bannière 468 x 60 pixels en fin d'article
11 commentaires
  1. Belle infographie.

    Avant on disait que les SMS étaient une plaie, maintenant on ne relève plus. Et bientôt on passera à autre chose : lorsque tous les jeunes seront passés sur Smartphones ils arrêteront le SMS et passeront aux e-mails. : )

  2. En fait, la moyenne des 3 417 messages par mois pour les 13-17 ans paraît assez effarante au premier abord.
    Mais en voyant que ça équivaut à environ 7 SMS par heure… Ce n’est pas si surprenant. Quand on se rend compte qu’une des premières choses qu’un ado fait en sortant de cours, c’est envoyer un SMS où qu’on ne peut pas parler à un jeune sans qu’il dégaine au moins une fois son téléphone, ces chiffres ne sont pas si surprenants.

  3. Effectivement ces chiffres sont effrayants, 3.400 messages par mois, et encore ce n’est qu’une moyenne ça veut dire qu’ils y en a qui tournent à 5 ou 6 000.
    C’est vrai que c’est plus simple a utiliser dans certains cas (comme l’indication d’une adresse par exemple) car on a les données par écrit et on peut les consulter quand on veut, contrairement aux appels où le trou de mémoire est vite arrivé.
    Cela dit, je m’inquiète surtout pour les générations futures car les jeunes savent de moins en moins bien écrire sans fautes. Alors les abréviations, je suis pour mais quand elles sont utilisées à bon escient, abréger un mot ce n’est pas juste enlever les lettres qu’on a pas envie d’écrire.

  4. Je ne comprends pas comment on peut envoyer 100 textos par jours. Le temps de les écrire et de lire les réponses, cela prends combien de temps ? De plus c’est une moyenne, et il doit y en avoir qui en envoient 10 par mois ! Les chiffres me semblent incroyables. Ce sont des chiffres mondiaux, français, américains ?

  5. Incroyable oui mais 100 textos par jour, c’est possible. D’une, ils sont plus facile à rédiger et transmettre à la manière d’un chat, de deux, c’est plus facile de faire un SMS plutôt que de téléphoner, quand on est en réunion / cours / aux toilettes par exemple !

    Sinon, la source des statistiques est indiquée en bas de l’infographie, les chiffres sont issus d’une étude américaine.

  6. La rapidité de la rédaction bride le langage et finit par tout réduire à l’essentiel. Ceci dit, toi aussi, tu fais des fautes en écrivant ;)

  7. Là, ils n’en sont plus aux simples SMS en fait mais aux messages instantanés, ce qui est à la fois plus ergonomique et plus rapide ;)

  8. @Nathalie@table à repasser: Perso j’ai un smartphone, j’ai plus de 17 ans et je n’envoie pas plus de mails que de SMS au contraire !

  9. Quand je vois l’évolution de ce qui est considéré comme « normal » dans le langage, ça me fait très peur.

    Les ados ont déjà commencé à investir twitter, mais je trouve que par rapport à l’époque où les sms n’existaient pas, on a une perte de qualité d’écriture qui est effarante.

    J’ai l’impression que le vocabulaire est moins varié, et surtout mal écrit.

  10. Ce n’est pas étonnant de voir autant de messages de la part des jeunes.
    Ceci étant, pour répondre à Marie, un sms peut être un simple « ok », « biz », « a toute », c’est vite écrit, et vite lu :)

  11. Mais comment faisait-on déjà à notre époque quand nous n’avions pas de téléphones portables… ?
    Les SMS de l’époque étaient plus apparentés à des « messages » ponctuels type email alors que maintenant avec la démocratisation du texto rapide et de l’illimité, les jeunes utilisent les SMS plus comme un « chat » qu’autre chose. Du coup, la moyenne de 100textos/jour ne me choque qu’à moitié.

© 2011 - 2016 TiPi's blog Tous Droits Réservés

Haut de page ↑