Le choix de votre nom de domaine lors de la création d’un site internet est cruciale !

Dans cet article nous nous vous expliquons pourquoi cette décision est-elle importante. Quels critères sont à prendre en compte et comment choisir le meilleur nom de domaine possible.

Prêt ? C’est parti !

Qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert?

Rien de plus simple: votre nom de domaine c’est l’adresse de votre site internet. Il sert à vous trouver sur le net et à vous identifier. De la même façon que ikea.com sert à trouver le site d’Ikéa sur internet.

Gardez bien à l’esprit que votre nom de domaine est le premier élément identitaire que verront vos internautes, d’où son importance !

Les critères d’un Nom De Domaine efficace

Pour que votre nom de domaine soit efficace, plusieurs critères entrent en jeu:

  • sa taille
  • l’usage ou non de chiffres et de tirets
  • le choix du nom en lui-même

Sa taille: “court, c’est mieux” ?

Si un nom de domaine peut atteindre entre 59 et 63 caractères, ce n’est pas une bonne idée de réserver un nom de domaine aussi long. La raison est des plus simple: qui retiendrait un nom de domaine aussi long ?

Personne, bien entendu. Pas même notre cher Google. En effet, en terme de SEO il est conseillé de ne pas dépasser 15 caractères. En terme de communication, il est évident que plus le nom est court plus il sera facile à retenir, à épeler et donc à communiquer !

Note: Inutile de chercher des nom de domaine à 3 caractères, ils ne sont plus disponibles…

Chiffres et tirets, à laisser tomber ?

Des chiffres ? Google n’émet aucune recommandation à ce sujet. Cependant, restez raisonnable.

Encore une fois, le plus important est d’avoir un nom de domaine facilement mémorisable.

54633486.com , ne l’est pas – et est disponible mais on ne vous le conseil pas !

Si vous optez pour un nom de domaine contenant des chiffres, pensez à réserver le même nom de domaine avec les chiffres écrits en toutes lettres. Il est fort probable que vos internautes hésitent entre les deux orthographes.

Les tirets, oui et non. Pourquoi ?

Placer des tirets dans votre nom de domaine peut présenter des avantages:

  • Il permet d’éviter certaines incompréhensions, pour l’internaute et pour Google.
  • Il permet à Google d’identifier clairement chacun des mots de votre nom de domaine

Mais aussi des inconvénients:

  • Par réflexe, les internautes taperont le nom de domaine sans traits d’union
  • En terme de mémorisation, les tirets sont plutôt désavantageux
  • Ils rendent le nom de domaine plus difficile à communiquer à l’oral.

Pour notre part, on vous conseil d’éviter les tirets. Sauf dans certains cas, comme pour séparer un mot finissant par la première lettre du mot suivant: cuisine-ecarlate.com est plus simple et instinctif à écrire que cuisineecarlate.com

Nom de marque ou mots-clés ?

La voici, LA question. Est-il préférable d’utiliser son nom de marque comme nom de domaine ou un mot-clé autour de votre activité ?

En général, on choisira son nom de marque comme nom de domaine. Ainsi, cela permettra de faire le lien entre vous et votre site et donc d’augmenter votre notoriété. En choisissant d’utiliser votre nom de marque comme nom de domaine, vous optez pour une stratégie qui repose sur la communication autour de votre marque.

Mais vous pouvez aussi opter pour une stratégie qui repose sur des mots-clés en lien avec votre produit/service, son utilité ou son bénéfice. Ce qui donnera mabasket.com, trouvermabasket.com ou basketsmoinscheres.com.

Laquelle de ces deux stratégies est la plus efficace? On pourrait être tenté de dire qu’en réservant un EMD (Exact Match Domain), vous vous assurez une place au soleil à chaque recherche contenant votre mot-clé. Eh bien, non, plus depuis fin 2012. Un nom de domaine intégrant des mots-clés n’influe pas sur son référencement…

Cela reste tout de même un excellent outil marketing pour informer vos internautes de votre activité ! A condition de bien choisir ses mots-clés.

Bien sûr, rien ne vous empêche d’allier les deux stratégies: www.motcle-nomdemarque.com

Faites simplement attention à réserver un nom de domaine facilement prononçable, traductible dans les différentes langues concernées par votre marché et respectueux du nom d’autres marques existantes (vérifiez sur le site de l’INPI pour la France, ou EUIPO pour l’Europe).

Astuce: Testez l’efficacité de votre nom de domaine en le soumettant auprès d’inconnus. Assurez-vous qu’ils comprennent bien à quoi ce nom de domaine fait référence.

Le choix de l’extension

Toujours réserver l’extension .com

Il ne vous manque plus que le choix de l’extension avant de pouvoir réserver votre nom de domaine ?

Un conseil: toujours réserver la .com !

L’extension .com est la plus utilisée, c’est celle que l’on tape instinctivement.

Alors même si, pour des raisons de localisation, vous préférez réserver la .fr ou .be, il est plus stratégique de réserver l’extension .com en plus. Si vous ne la réservez pas et que quelqu’un d’autre le fait, cela risque de créer une confusion. Certains internautes pourront confondre et se rendre sur le site.com en pensant atterrir chez vous.

Pensez à votre marché

En plus de l’extension .com, vous pouvez aussi décider de réserver selon votre périmètre d’activité. Si vous êtes actif en France, en Espagne et au Québec, vous pouvez réserver les extensions .fr, .es et .qc en plus. Comme le fait Google.

Cela permettra d’informer vos internautes de votre périmètre d’activité. Sans compter qu’en termes de SEO, Google privilégie de plus en plus le local.

Dans tous les cas, on vous recommande d’acheter les différentes extensions. Toujours dans le but d’éviter qu’un tiers ne les achète.

Dernière étape: réservez !

Où réserver mon nom de domaine ?

Auprès d’un registrar. C’est-à-dire, un bureau d’enregistrement gérant la réservation de nom de domaine.

Bien que beaucoup d’entreprises d’hébergement offrent aussi des services de vente de nom de domaine, il n’est pas indispensable que votre registrar et votre hébergeur ne fassent qu’un.

Ceci dit, sachez que réserver votre nom de domaine chez votre hébergeur vous simplifiera la vie !

Attention tout de même, si vous souhaitez réserver votre nom de domaine auprès de votre hébergeur soyez attentif: ils ne sont pas tous experts en la matière et oublient de proposer certaines fonctionnalités.

Pire encore, certains oublient de faire de vous le propriétaire du nom de domaine. Pour éviter toute mauvaise surprise, optez pour les registrars les plus réputés tels que GoDaddy à l’échelle mondiale, ou OVH, O2Switcn, Gandi et LWS en France.

Le nom de domaine que vous vouliez n’est pas disponible? Vérifiez qu’il n’est pas disponible sur une plateforme de rachat. Cette dernière option peut s’avérer plus chère, mais elle vous permettra de bénéficier de son actif SEO. S’il est disponible au rachat, ne vous emballez pas tout de suite ! Faites d’abord une analyse de la vie antérieure de ce nom de domaine:

  • Quelle était sa thématique? WayBack Machine de archive.org peut vous aider à la trouver.
  • Le site se plaçait-il dans un secteur particulier à mauvaise réputation, voire illégal ?
  • Quels sont les backlinks qui ont pointé vers ce site ?

Pour quelle durée ?

Lorsque vous réservez un nom de domaine, vous le réservez pour une certaine durée. Il ne vous appartient pas éternellement. Il faut donc renouveler l’achat régulièrement pour le conserver.

Vous avez le choix entre 1 an et 10 ans; Tout est une question de bon sens – et de budget !

En terme de référencement, il semblerait que Google favorise les nom de domaine dont la réservation est longue. Cela s’explique de façon évidente: plus le nom de domaine est réservé pour une longue durée, plus on peut considérer qu’il restera actif longtemps et aura donc plus de viabilité !

Encore faut-il que vous lanciez un site pour un projet à long terme. Rien ne sert d’acheter un nom de domaine pour 6 ans s’il est destiné à la création du site d’un événement ponctuel et éphémère.

Ce qu’il faut retenir…

Un nom de domaine c’est :

  • un élément identitaire à ne pas négliger
  • un outils de communication et marketing.

Il doit être :

  • Mémorisable
  • Court
  • traductible dans toutes les langues comprises par votre marché
  • facile à épeler
  • En cohérence avec vous et votre activité

Pour ce qui est de l’extension :

  • Toujours privilégier la .com
  • Réserver les variantes selon votre périmètre d’activité (.fr, .ca, .qc, .es, etc)

Pour réserver :

  • Si votre hébergeur et votre registrar ne font qu’un, c’est plus facile !
  • Tous les hébergeurs ne propose pas ce service et certains ne sont pas compétents
  • Attention à bien être propriétaire du nom de domaine
  • Vérifiez la disponibilité du nom de domaine choisi sur une plateforme de rachat s’il n’est pas libre
  • Pensez à réserver toutes les variantes possible de votre nom de domaine (il faut anticiper les erreurs des internautes qui cherchent votre site.)
  • Si votre nom de domaine va de paire avec un projet à long terme, réservez pour une longue durée.

Vous manquez d’inspiration ? Il existe des outils gratuits comme Naminum ou des sociétés spécialisées dans la recherche de marques et de Noms De Domaine.

A vous de jouer !

Bravo par Rebecca Bonef, rédactrice web chez Orson.io. pour ce tutorial.