Si l’on se base sur les chiffres délivrés par la Fédération Bancaire Française, fort est de constater que le nombre de personnes qui franchissent le pas d’ouvrir un compte dans l’une des banques en ligne françaises devient de plus en plus important.

Il faut dire que sur le papier, les banques en ligne possèdent un certain nombre d’avantages indéniables, notamment vis-à-vis de leurs aînées, les banques traditionnelles. Il ne faut pas se le cacher, c’est surtout au niveau de leurs tarifs attractifs que les banques en ligne suscitent l’intérêt, les clients des banques traditionnelles étant de plus en plus attentifs et réticents à subir les augmentations régulières et injustifiées proposées par les banques traditionnelles…

Cependant, il serait naïf de croire que les banques en ligne sont parfaites, notamment au niveau de leur principal argument commercial, à savoir une politique tarifaire plus attractive.

Voici un petit tour d’horizon des avantages et inconvénients des banques en ligne afin de dresser un constat plus objectif de la situation de ces banques en plein essor.

Les tarifs, moins chers mais que d’un point de vue global

Sur les tarifs, on constate indéniablement que les tarifs appliqués par une banque en ligne sont sans commune mesure avec ce qui se pratique chez les banques traditionnelles.

Opérations courantes et opérations exceptionnelles

Il faut toutefois pour être précis et distinguer deux types de frais bancaires :

  • les tarifs relevant des opérations courantes
  • les tarifs liés aux opérations plus exceptionnelles

Aussi, concernant les opérations courantes, on constate que les banques en ligne n’appliquent aucun frais de tenue de compte, mise à part Monabanq qui pour le moment est la seule banque en ligne payante. D’autre part, on constate que les banques en ligne proposent leur carte bancaire associée à un compte courant gratuitement. Il n’existe pas d’offre équivalente chez les banques traditionnelles ce qui permet donc des économies certaines au niveau des cotisations qui parfois peuvent être importantes. Notons que mis à part Fortuneo, toutes les banques qui proposent des cartes haut de gamme font payer ces cartes au minimum 200€ par an.

Par ailleurs, on note que des services comme l’assurance « moyens de paiements » est gratuite dans la plupart des banques en ligne, quand elle est facturée entre 20 et 35 euros dans les banques historiques. Autre élément pouvant être source d’économie, toutes les opérations de retrait au sein de l’union européenne qui sont illimitées et totalement gratuites, ce qui n’est pas le cas pour les grandes banques historiques. En effet, à partir d’un certain montant, les banques peuvent vous appliquer des frais souvent de 1€ au-delà de 4 retraits dans un distributeur automatique hors réseau.

Pour ce qui est maintenant des opérations exceptionnelles, on constate que les prix sont souvent identiques à celles des banques traditionnelles voir même parfois supérieurs. En effet, si l’on prend le cas par exemple d’opérations comme le changement anticipé de carte bancaire ou le renouvellement de son code secret, les prix sont souvent supérieurs et peuvent atteindre parfois 15 € l’opération.

Quid de la carte bancaire gratuite

Pour ce qui est de la carte bancaire gratuite, il s’agit là aussi d’une économie certaine, dans la mesure où les banques en ligne n’appliquent pas de cotisations mensuelles à payer. Cependant, il est important de préciser que pour maintenir cette gratuité à vie que promettent les banques, il vous faudra dans la plupart des cas utiliser votre carte bancaire assez régulièrement. En effet, il existe des frais cachés pour « non utilisation de la carte bancaire » qui sont souvent de 5 euros par mois de non-utilisation qui vous seront imputés.

L’offre de bienvenue

L’offre de bienvenue est aussi un élément commercial qui génère beaucoup de transformations, même si pour les offres les plus importantes, elles sont souvent accompagnées de quelques exigences. Si l’on prend par exemple l’offre de bienvenue la plus élevée du marché, à savoir celle de Bforbank, il est nécessaire d’ouvrir à la fois compte-courant et un livret d’épargne pour profiter des 130 € offerts.

Si l’on prend le deuxième de ce classement, à savoir Monabanq, les 120 € seront non seulement découpés en 12 tranches de 10 €, mais devront aussi être accompagnés d’un montant de débit de minimum 300 € par mois. Il est donc nécessaire de bien vérifier en détail les offres avant de se jeter à corps perdu vers les formulaires d’inscription en ligne.

Les manques d’une banque traditionnelle

Si les banques en ligne peuvent se permettre une baisse globale de leurs tarifs c’est par ce que dans la plupart des cas elles ont réussi à baisser leurs coûts de fonctionnement en n’ayant pas d’agences physiques. On constate ainsi logiquement que les banques qui proposent de réaliser des opérations associant des agences physiques (Hello Bank avec BNP Paribas ou Monbanq avec le CIC) ont globalement des tarifs plus élevés que les banques qui en sont dépourvues, comme Boursorama Banque ou ING Direct.

Aussi, bon nombre de personnes n’osent pas encore franchir le pas car elles tiennent à leur relation avec leurs conseillers, alors que le modèle proposé par la banque en ligne s’inscrit davantage dans le sens d’une dépersonnalisation de la relation client. Des horaires plus élargies, des modes de communication plus variés, mais un conseiller différent à chaque contact.

On remarque ainsi que bien que les banques fassent des efforts certains en ce sens en élargissant leur gamme de produits (crédit immobilier, assurance vie, assurance auto…), elles sont encore loin de rivaliser avec l’offre des banques traditionnelles en matière de diversité de produits bancaires proposés.

Faire le choix d’ouvrir un compte dans une banque en ligne revient d’abord à choisir une baisse de ses frais bancaires d’un point de vue global, mais au détriment de la diversité des services d’une banque principale au sens classique du terme.