Le métier d’UX Designer nécessite avant tout de l’expérience. Et bien qu’il n’existe pas vraiment de diplôme spécifique, en revanche des organismes de formations proposent des stages ou des journées de formations permettant d’acquérir les compétences aussi bien théoriques que pratiques. En tout cas, c’est en étant à la fois un ergonome, un UX Designer ou un architecte de l’information, qu’il s’avère possible d’apporter des solutions adaptées aux utilisateurs et du même coup être remarquable par les recruteurs toujours à l’affût des profils « hybrides ».

Une passion pour la polyvalence et les multi compétences

Ce qui caractérise le plus le métier d’UX Designer, c’est précisément son degré de polyvalence. Un caméléon au profil « hybride ». L’UX Design s’adapte au milieu dans lequel il évolue, celui des interfaces en constante évolution. Son savoir-faire se traduit à l’aune de ses interventions et des rôles qu’il doit occuper pour les réaliser efficacement. Et parmi ses fonctions changeantes et les multiples compétences qu’il doit acquérir pour les remplir, l’élément clé de l’UX Design qui change jamais, c’est bien l’expérience utilisateur (UX). L’analyse de cette dernière lui permet précisément d’exploiter pleinement sa créativité tout en suivant une méthodologie rigoureuse pour concevoir des interfaces aussi belles que fonctionnelles pour les utilisateurs.

L’UX Designer, un métier très en vogue, surfant sur la vague de l’innovation technologique ?

À quoi reconnaît-on un UX Designer ? À trois points le qualifiant pleinement et qui sont :

  1. Ses compétences
  2. Sa rémunération
  3. Ses perspectives d’évolution

Infographe : le métier de l'UX Designer en 3 points clés

Ses compétences lui ouvrent tous les champs d’intervention possible du domaine de l’UX Design. Grâce à son large éventail d’outils et de méthodologies, il peut être en mesure de modéliser les attentes et les besoins des utilisateurs, ainsi que les solutions de design de service et de design d’interaction qu’il peut leur apporter. Pour cela, il établit des scénarios, des études concurrentielles, des personnas. Son savoir-faire, son expérience acquise sur le terrain et ses capacités d’intervention dans de multiples domaines justifient sa rémunération couramment élevée. Enfin, le monde de l’UX étant en perpétuel évolution, il en va de même de sa carrière, si bien sûr, l’UX Designer s’investit pleinement dans la veille technologique pour d’une part anticiper les demandes des utilisateurs et d’autre part contribuer à sa propre évolution par l’acquisition de nouvelles connaissances, sans craindre pour autant de se remettre en question quant aux pratiques et règles tombées en désuétude.

Existe-t-il des formations de référence ?

Après avoir saisi les enjeux et bénéfices de la conception ergonomique pour les entreprises souhaitant satisfaire leurs clients utilisateurs, de nombreux organismes ont investis dans la formation professionnelle dédiée aux métiers de l’UX Design. Ils proposent des formations regroupant la théorie à la pratique et proposant par là même une approche complète de l’ergonomie des IHM et des méthodologies de conception centrée utilisateur. C’est le cas d’Usabilis qui met en place des programmes de formation dispensés par des professionnels de l’UX.