C’est une tendance clairement identifiée partout. Un acheteur va faire attention aux avis laissés par les autres, inconnus comme experts, pour valider ou non son processus d’achat.

Le pouvoir de nos pairs

Pair pour homologue, à ne pas confondre pour les geeks avec Je suis ton père, c’est l’autre qui vous ressemble.

Alors, quand il dit que ce produit est bien avec un +1, un J’aime, une notation ou un avis, vous en déduisez que c’est bien. Voilà comment la recommandation de pair fonctionne et c’est d’ailleurs le principe clé du web 3.0.

L’internaute s’exprime et donne son avis sur un produit ou une marque. Celui qui propose une offre est obligé de lui laisser la parole, par exemple si ses produits sont vendus sur une plateforme différente de la votre (Amazon) et que vous ne maîtrisez donc pas. De plus, il a plus ou moins intérêt à faire une veille attentive pour déceler les problèmes liés à son produit et gérer efficacement ton e-réputation.

Car il faut dire que votre pair, quand il vous dit quelque chose, vous lui donnez du crédit car vous le connaissez, il vous ressemble, c’est un autre consommateur qui s’est posé les mêmes questions.

Le but, pour une bonne entreprise, c’est de convertir un client en ambassadeur. A partir de ce moment-là, le client satisfait va aider une entreprise à vendre son offre puisqu’il va la vendre à sa place… Il devient ambassadeur de la marque et sert sa cause, gratuitement et avec beaucoup plus de crédit que la marque elle-même puisqu’il est simplement consommateur… C’est le but ultime pour tout community manager qui se respecte.

Une recommandation en voie de disparition

Malheureusement, maintenant que vous prenez conscience de l’ampleur du pouvoir détenu par ces avis, vous devez vous douter que beaucoup ont voulu tricher.

Achat d’avis positifs, falsification, vous en trouverez beaucoup sur la toile qui n’ont que des notes parfaites avec des commentaires élogieux ou même, certains qui vont vous demander de leur accorder un vote positif sans que vous ayez testé leur prestation…

Et oui, quand on peut abuser le consommateur, on le fait allègrement chez certains. Après tout, cela représente une manne financière non négligeable et augmente le taux de conversion alors, pourquoi faire preuve de morale et de déontologie ?

Les avis des consommateurs sont encore déterminants

Je dramatise déjà, il faut bien vous montrer que certains abusent du système, comme d’habitude. Méfiez-vous donc de ces votes, il faut rester objectif et, en France, on est amateur de notes entre 7 et 8 / 10. Prenez du recul.

Pour le moment, consultez cette infographie en français réalisée par Olimeo à l’occasion du lancement de son site qui présente l’importance des avis des consommateurs dans le processus d’achat.

Les avis des consommateurs

Petit sondage à main levée, vous accordez du crédit aux avis des consommateurs ? Vous pensez qu’ils vous influencent dans votre acte d’achat ?